Black Mirror : Charlie Brooker parle de l’épisode Metalhead

janvier 4, 2018
265 Vues

Lors d’une interview pour le site Entertainment Weekly, le showrunner et scénariste Charlie Brooker a divulgué plus d’informations sur un des épisodes les plus mystérieux de Black Mirror : l’étonnant Metalhead.

Cet épisode semble être un des moins appréciés de la saison 4 récemment diffusée par Netflix. Après avoir révélé que les épisodes de Black Mirror partageaient le « même univers psychologique », le créateur a livré des détails croustillants sur cette aventure minimaliste en noir et blanc et un peu controversée réalisée par David Slade (American Gods). Le côté traque sans relâche diffère en effet quelque peu des autres histoires, de même que la simplicité du scénario.

Le synopsis part pourtant très bien : Bella (Maxine Peake) promet à un enfant mourant nommé Jack de lui ramener un objet pour apaiser ses souffrances. Lors de sa recherche avec son groupe, elle tombe sur un chien robot doté d’une intelligence artificielle hyper-développée et d’armes terrifiantes.

A la base, C. Brooker ne voulait aucun dialogue comme dans le film All Is Lost. Il y a bel et bien des répliques finalement, mais l’intérêt est ailleurs. Déjà, la superbe photographie flatte la rétine et l’action est quasi non-stop. Cependant, c’est l’horrible machine tueuse d’humain que l’on retient le plus et qui traduit une certaine anticipation sur l’existence d’IA meurtrières.

En réalité, cet automate ayant une forme canine a été inspiré par le BigDog de l’entreprise Boston Dynamics, dont les vidéos de démo ont fait le buzz. Il y a aussi un petit côté vieux film d’horreur assumé, comme La Nuit des Morts-Vivants avec une séquence de huis clos. Initialement, les origines du robot et les flashbacks de l’héroïne devaient apparaître à l’écran, mais l’équipe de tournage a décidé d’évacuer le superflu pour se concentrer sur l’essentiel en jouant sur les zones d’ombre.

Aussi, le choix de l’ours en peluche pour le gosse allant mourir est délibéré : il lui fallait quelque chose de réconfortant et faisant plus sens qu’un « hand spinner » avant de s’éteindre. Vu que ce nounours apparaît blanc (alors qu’avant le traitement numérique, il est jaune), certains spectateurs ont fait le lien avec l’épisode La Chasse, mais ce n’est pas un easter egg pour le coup.